Réservoir

Réservoir

 

Acier Inoxidable

5 x 1,5 x 2,2 m

 

 

 

 

La sculpture Réservoir, fait écho à plusieurs avancées techniques, industrielles et formelles décisives de la première guerre mondiale. En effet, sous cette coque en acier traversable par le regard, se cache plusieurs analogies formelles et fonctionnelles héritées de certaines trouvailles de l'époque: la sculpture est de même taille et de même contour que le FT17, petit char français qui permis de passer plus facilement les tranchées, elle pourrait également faire penser à un cuirassé, mais surtout, elle reprend visuellement l'effet disruptif des camouflages aux lignes entrecroisées du Dazzle.

L'utilisation des vocabulaires de formes de la première guerre mondiale pourrait rechercher l'éloquence des formes créées pour la mémoire des guerres, des combats, de la lutte, mais si l'on y regarde de plus près, ils sont renversés dans leurs utilités : l'habitacle en acier, n'est pas accessible, il ne peut donc remplir aucune fonction de protection ou d'abri, et le camouflage crée par les lignes découpées dans les tôles d'inox, qui malgré sa fonction respectée : celui d'intégrer la figure au fond ou l'objet à son environnement, apparaît plus comme un moyen de mise en valeur de ce qui l'entoure que comme un moyen de préservation de l'objet lui-même. Car l'aspect poli de l'inox, réfléchit, rend omniprésente la nature. Alors plutôt qu'un hommage à la guerre, Réservoir, remplirait la fonction de n'être qu'un témoin de ce qui vit, et de laisser la place.

 

 

 

 

Aide à la réalisation :

 

Charles-Henry Fertin

Camille Le Chatelier

François Bianco

Aide à l'installation :

 

Nicolas Giraud

Guillaume Montis et son équipe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo ©MatthieuPilaud

Copyright © All Rights Reserved