Les Appareils
LesAppareils_MatthieuPilaud_LesTanneries_1
LesAppareils_MatthieuPilaud_LesTanneries_2
LesAppareils_MatthieuPilaud_LesTanneries_3
LesAppareils_MatthieuPilaud_LesTanneries_4
LesAppareils_MatthieuPilaud_LesTanneries_5
LesAppareils_MatthieuPilaud_Yerres_6
LesAppareils_MatthieuPilaud_Yerres_7

DNSEP 

Les âmes

Beaux-arts de Paris (ENSBA)

le 06 juin 2007


L'eau et les rêves

Les Tanneries

Amilly, Loiret, Centre-Val de Loire

du 17 mai au 7 septembre 2008

Commissaire : Vincent Barré


3ème Biennale de sculpture de Yerres

Inventer des mondes singuliers

Yerres, Essonne, Île-de-France

du 16 septembre au 27 novembre 2011

Commissaire : Paul-Louis Rinuy


Les Appareils 


2008-2007

Liteaux de sapin, visserie

12 x 1,5 x 5,2 mètres



Comme des pierres cyclopéennes, les Appareils sont construit avec la même rationalité que dans une architecture. Libérés de leur  fonctionnalité, ils sont présentés comme le fragment d’une construction que l’on aurait intégré au paysage afin de le révéler.


Cette sculpture emprunte son nom au terme architectural qui désigne la forme et la ­disposition des pierres ou des briques assemblées dans la maçonnerie. L’assemblage et les formes de ces modules ou matrices en bois font écho aux plans d’architecture d’édifice de protection des châteaux, des églises ou des forts.


Son adaptabilité aux espaces les plus durs (pente, vallonnement), sa structure filaire ­évidée et  sa grande taille pourraient faire se métamorphoser cette sculpture en un ­habitat utopique ou une cabane renouvelable.


Ensemble, ces matrices jouent sur la démesure d’une expression architecturale.


Production :

Beaux arts de Paris, Commune d'Amilly


Aide à l'installation :

Pierre-Alexandre Rémy

Service Technique de la Ville d'Amilly


Photographies :

©Alexandra De Bouehellier

©Gaël Comeau

©Matthieu Pilaud


Copyright © All Rights Reserved