Les encorbellements
LesEncorbellements_MatthieuPilaud_1.jpg
LesEncorbellements_MatthieuPilaud_2.jpg
LesEncorbellements_MatthieuPilaud_3.jpg
LesEncorbellements_MatthieuPilaud_4.jpg
LesEncorbellements_MatthieuPilaud_5.jpg
LesEncorbellements_MatthieuPilaud_6.jpg
LesEncorbellements_MatthieuPilaud_7.jpg
LesEncorbellements_MatthieuPilaud_8.jpg
LesEncorbellements_MatthieuPilaud_9.jpg
LesEncorbellements_MatthieuPilaud_10.jpg
LesEncorbellements_MatthieuPilaud_11.jpg
LesEncorbellements_MatthieuPilaud_12.jpg
LesEncorbellements_MatthieuPilaud_13.jpg
LesEncorbellements_MatthieuPilaud_14.jpg
LesEncorbellements_MatthieuPilaud_15.jpg

Horizons, Art Nature en Sancy

Saint-Pierre Colamine,

Puy-de-Dôme, Auvergne 

Installée au sommet des Grottes de Jonas du 15 juin au 15 septembre 2013

Commissaire : Magalie Vassenet



Les Encorbellements

 

2013

Douglas, pin, acier, corde de chanvre

21 x 7 x 5 mètres



Le paysage montagneux aux courbes rocheuses dessinant sur le ciel des lignes d’horizon uniques et fortes est la source première de mon inspiration pour Les ­Encorbellements. Je travaille à travers cette pièce monumentale sur la modification d’un espace par une intégration presque transparente ou en tout cas inhérente dans son ­rapport physique et sensible à l’environnement investit. J’interroge les cadres de perception cognitive ;  L’évocation de ces formes traversables, habitables, croisées de cette sculpture serait proche des jeux d’enfants ou des vaisseaux. Convoquer les sens et l’instinct joueur m’intéresse également particulièrement, je tente (tout en respectant des règles et un protocole de construction précis) d’amener le regardeur à la manière d’un enfant, d’être acteur de son imaginaire (escalader, construire, déconstruire, casser, reconstruire à l’infini ou bien se cacher, s’enfermer et se lover).


Cette sculpture est construite par assemblage et superposition de modules à géométrie variable. Elle dévoile ses armatures et ses secrets d’anatomie. Ces interstices à la manière de vitraux redessinent une nouvelle perception du paysage où la lumière, le ciel, le décor naturel sont fragmentés et « recadrés ». Les arbres, leurs agencements cette vue sur le ciel m’ont conduit à l’idée de sculpture comme vitrail.


J’ai utilisé le bois comme matériaux principal pour ses propriétés. En effet, le bois en regard à la nature environnant travaillera, patinera et vieillira… La sculpture se ­transformera doucement au rythme du site investit.


Production :

Horizon, art Nature Sancy


Aide à la réalisation :

Alexandre Blanluet


Aide à l'installation :

Alexandre Blanluet

Bérangère Bardin

Fanny Didelon

Pierre-Lou Didelon

Mathilde Geldhof

Raphaël Tiberghien


Photographies :

©Matthieu Pilaud

©Mathilde Geldhof

©Fanny Didelon


Copyright © All Rights Reserved